COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 23/06/2021 par Thomas VERNHES - Fondateur de l'application alturgences


La centralisation des numéros d'urgences remis en question par le bug du 3 juin dernier


En créant mon application alturgences il y a deux ans, je ne pensais pas qu’une gigantesque panne des installations des services d’hébergement d’Orange allait conforter mon intuition. Dans la nuit du mercredi 2 juin au jeudi 3 juin, l’inimaginable s’est produit, puis s’est répété ensuite à Saint Etienne, démontrant les risques de la centralisation des numéros d’urgence. Pendant plusieurs heures, cet incident majeur empêchait toute communication vers le 15, le 17, le 18 et le 112 avec des conséquences dramatiques, puisque 4 personnes

sont décédées, faute de ne pas avoir eu accès aux informations dont ils avaient besoin dans un temps qui leur était précieux.


Cet évènement confirme la vision que j’avais alors : à vouloir tout centraliser et à supprimer la diversification des sources et services d’information, ainsi que souhaite le faire le gouvernement avec, à terme, le numéro unique 112, regroupant informations médecine générale, urgences médicales, pompiers, police..., nous mènera inévitablement à d’autres incidents aux conséquences dramatiques.


Mon inquiétude et mon observation, qui sont à l’origine de la réponse d’alturgences, se basent d’une part sur la nécessaire accessibilité au service pour les usagers et, d’autre part, par l’indispensable facilité d’orientation des appels. Comment distinguer et traiter un appel pour une simple recherche d’un médecin, d’un appel au secours, destiné aux forces de l’ordre ou, encore, d’un appel aux pompiers ? Le passage par un numéro unique n’aura pour résultat que d’allonger le traitement des appels et, par suite, leur débouché. La mise en place d’un numéro unique, pour faciliter l’accès et fluidifier les flux, ne sera pas atteint. Le problème actuel des urgences à l’hôpital, par exemple, sera reporté sur le 112, et le service ne sera pas pour autant rendu aux usagers.


Diversifions les sources

Diversifier les accès en fonction des spécificités de chaque situation garantit un accès facile à la bonne information, au bon moment, avec un interlocuteur immédiatement compétent, et qui plus est dans les meilleurs délais, tel devrait être l’objectif.

En ce sens, la mission que s’attribue alturgences est de faciliter l’accès aux soins pour le plus grand nombre. Sa vocation est de permettre à tous, jusque via son téléphone portable, d’identifier toute l’offre disponible de « Soins médicaux immédiats » ; c’est-à-dire l’offre de soin accessible au moment de la recherche, sans rendez-vous, et avec un délai d’attente affiché aussitôt. Car il faut rappeler le contexte. En 2017, on dénombrait 7 millions de passages aux urgences qui étaient injustifiés (source : ministère de la santé). Dans notre proposition, la mise à disposition de ces informations permettront de soulager le 112 de tous les appels liés à la recherche d’un professionnel de santé accessible, qui ne serait pas lié aux urgences (Service d’Accès aux Soins). Les patients pourront aussi s’auto-orienter vers la médecine de ville, évitant ainsi les heures d’attente aux urgences, qui pourront de la sorte se consacrer à leur vocation première : les urgences vitales.

Depuis sa création, alturgences a déjà, avec une base de 10.000 utilisateurs, permit d’éviter :

· plus de 2.000 heures d’attente aux urgences

· 1.000 passages aux urgences


Unir les forces

Disponible, aussi bien sur l’@Appstore et le @Google Play store, alturgences est conçu comme un outil complémentaire d’information et d’aide à l’accès aux soins. Dès l’ouverture de l’application, on visualise toute l’offre de soin immédiatement accessible au plus près de soi.

@ThomasVernhes, dirigeant d’alturgences, se déclare à la disposition du gouvernement et des autorités compétentes pour collaborer en ce sens et œuvrer ainsi avec les professionnels de santé pour apporter la meilleure offre de soins possible pour les patients, partout en France.

Par exemple, dans le cadre de la seconde vague de vaccination, alturgences pourrait apporter sa contribution dans la transmission de l’information, liée aux points de vaccination, et faciliter ainsi la gestion des flux, en référençant, en temps réel, les points accessibles sans rendez-vous, en précisant les délais d’attente.


Contact : presse@alturgences.com